Philadelphie

Venez suivre les enquêtes de police de la ville de Philadelphie, ces flics, ces procureurs et les citoyens de la ville, ont tous des histoires à partager
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 casey » warm me up

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Casey Wilde

avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 26/10/2016

MessageSujet: casey » warm me up   Mer 26 Oct - 22:12


Casey Wilde

love is control





Parce qu'on m'accepte comme je suis
▲ Merci de ne pas enlever le copyright. Créditer, c'est le bien voyons.
Une triste feuille d'automne. Elle, de son regard azuré, observe le manège composé par la nature avec un sourire triste. L'automne. Sa saison préférée. Elle aimait voir les arbres se teinter d'un rouge sanguin, elle appréciait la fraîcheur des matins et la douceur des soirées. C'était dans ces effluves de mi-saison que Casey se sentait complète. Totale. Elle pouvait dévoiler ses larmes sans qu'on ne l'accable, elle pouvait éclater de rire sans avoir à s'expliquer. Sans que le mot bipolaire ne soit mentionné. Sans qu'on ne la pense atteinte d'une quelconque maladie. Elle adaptait son humeur en fonction des saisons. Un sourire éclatant pour l'été, une mine déconfite pour l'hiver. Un regard chaud pour l'hiver et la froideur de ses traits pour l'été. Nul besoin de s'expliquer cette habitude acquise depuis sa plus tendre enfance. Elle était saisonnière, complète uniquement lorsque le sol se tapissait des feuillages des arbres les plus majestueux.

La pluie battant. Comme sa volonté à découvrir la vérité pour mieux l'exposer au reste du monde. Comme sa détermination à ne rien dissimuler aux autres. Comme sa combativité au quotidien. Se battre. Toujours. Parce qu'elle était une femme, parce qu'elle était petite et mignonne, parce qu'elle ne correspondait jamais totalement aux critères des uns et encore moins à ceux des autres. Pourtant, d'un simple sourire, Casey savait faire taire les rumeurs à son sujet. Savait faire tourner les têtes sur son passage. Savait amorcer le début d'une nouvelle idée. Et s'il lui arrivait parfois de faire monter le ton, elle obtenait, très souvent, gain de cause. D'un sourire. D'un regard. De son entêtement maladif. Elle rameutait preuve, témoignage et article rédigé à un rédacteur-en-chef désemparé. Comment lui dire non ? Comment lui refuser ce qu'elle apportait toujours brillamment sur un plateau d'argent ? Elle était extravagante, volatile et pourtant, sitôt qu'il était question de son boulot, elle se transformait. Tigresse. Sauvage. Farouche. Comme une pluie, capable, à tout instant, de se transformer en véritable ouragan.

Un renard tapi dans l'ombre. Son animal spirituel. Symbole de sa ruse, symbole de sa fourberie. Sous son pelage soyeux, derrière ses yeux plein de malice, se dissimulait une créature plus perfide, capable de percer les carapaces les plus téméraires dans le but d'obtenir ce qu'elle désirait. Il devenait, alors, difficile de la contredire. Difficile de lui échapper. Plus redoutable encore qu'une arme nucléaire, elle se focalisait sur un sujet et n'en démordait pas tant qu'il n'était pas achevé. Elle refusait l'échec, repoussait le reste. Et si la conversation prenait un tournant qu'elle ne souhaitait pas, toujours trouvait-elle le bon angle pour la ramener dans ses intérêts. Un démon dans un corps d'ange.

Qui suis-je ?
casey, wilde ▲ 32 ans▲ journalistes ▲ charismatique » subtile » maligne ▲ têtue » sarcastique » secrète ▲ ©️ : Joy & tumblr (gifs)

Il était une fois...
Un silence puis des mains qui lèvent, les unes après les autres. Le chargé des relations média de la police laisse son regard parcourir la salle et donne finalement son accord pour le gars de la quatrième chaîne. Fitzpatrick. Un trou de balle de la pire espèce. Un crétin incapable de poser les bonnes questions. « Est-il vrai que la victime était la progéniture d’une personne influente ? » Casey pousse un soupir qu’elle ne cherche pas à dissimuler, lui attirant quelques regards méprisant de ses comparses. Elle leur adresse un sourire narquois avant de se lever, carnet en main. Et sans plus de manière, elle coupe l’homme qui était en train de répondre à la question de Fitzpatrick. « Pensez-vous qu’il y a un lien avec le cadavre retrouvé il y a un mois et demi à présent ? Car il semblerait qu’il y ait eu plusieurs similitudes dans les deux modes opératoires et que la mise en scène soit une suite logique du premier corps retrouvé. » L’autre est pris au dépourvu et elle réprime un sourire satisfait. Par cette question, elle prouve aux autres journalistes qu’elle en sait déjà bien davantage. Et elle déstabilise les flics qui, pour la faire taire, vont tout lui raconter. A l’ombre des oreilles indiscrètes. Exactement ce qu’elle espérait. « Il semblerait aussi, qu’il y ait déjà eu des meurtres similaires au Montana, il y a quatre ans. Pensez-vous qu’il s’agisse du même homme ou bien d’un vulgaire copycat ? » Des regards sont échangés et un murmure parcourt la foule des médias. Les regards se tournent vers elle, cette blondinette encore inconnue au bataillon. Cette dévergondée sans gêne qui en sait déjà beaucoup. Beaucoup trop.

Elle avait la vingtaine, pas encore vingt-cinq bougies, mais elle était déjà réputée dans le pays. Elle avait voyagé. Beaucoup. Elle avait traversé les différents Etats du nord de l’Amérique. Parfois pour le simple plaisir, parfois pour suivre une enquête qui le demandait. Elle n’avait jamais eu peur de voyager. Jamais eu peur de devoir tout quitter sur un coup de tête. Et pour obtenir le fin mot de l’histoire, elle était prête à tout. C’était pour ça qu’elle avait toujours eu de l’avance. Pour ça qu’elle avait toujours réussit à obtenir ce qu’elle souhaitait. A force d’acharnement. A force de mettre sa vie privée entre parenthèse.

« Excusez-moi, mais quel journal représentez-vous, au juste ? » On l’a emmenée à part, à l’abri des regards des autres curieux. En plein cœur du poste de police. Casey ne se lasse pas de son sourire et ose même un regard coulant sur l’officier qui l’a guidée jusqu’ici. « Vous permettez que je m’asseye ? » Et sans même attendre de réponse, elle débarrasse la chaise des dossiers qui s’entassaient et s’installe avec la plus grande tranquillité. Elle perçoit un soupir, sent un regard se noircir sur elle mais elle les ignore tous deux. Les mains croisées sur son genou, elle relève finalement les yeux vers le chargé des relations média et de l’inspecteur en charge de l’affaire qui l’intéresse. « Le Times, » répond-elle finalement, laconique. « Comment ça se fait que ce ne soit pas Roberts qui soit sur le coup ? D’ordinaire, au Times, on a toujours à faire à Roberts. » Son sourcil droit s’arque et son sourire narquois revient de plus belle. Casey hausse les épaules. « Je savais que Roberts avait viré de bord, mais je pensais pas que c’était votre cas. » Elle se retient d’esquisser un clin d’œil avant de retrouver son sérieux. « Roberts a été muté. Son mari a trouvé un travail à Washington, il a eu la chance de se voir offrir un job sur place, alors il l’a suivi. S’il vous manque, vous savez ce qu’il vous reste à faire. » Les deux flics échangent un regard et elle en profite pour attaquer, à nouveau. « Maintenant que j’ai répondu à vos questions, peut-être répondrez-vous aux miennes. Alors, à votre avis, tueur en série ou non ? » Ils n’ont pas le temps de réagir qu’elle a déjà sorti son calepin de sa poche, tiré un stylo de derrière son oreille et elle est prête à prendre des notes. Ils ne dissimulent pas l’agacement qui se peint sur leur visage et après avoir inspiré, ils ouvrent la bouche.

Petit à petit, elle se faisait un nom. Parmi ses paires mais surtout parmi les forces de l’ordre. Elle était celle qui ne lâchait jamais le morceau. Celle qui était prête à se lancer, tête la première, dans le premier piège venu pour obtenir le mot de l’histoire. Celle qui n’écoutait pas les conseils ou les mises en garde qu’on pouvait lui faire. Mais sa persévérance lui avait valu des contacts. Et des contacts de choix. L’assistant au Maire de la ville de Memphis. L’adjoint du procureur à Sacramento. La plupart du temps, elle n’établissait avec chacun d’entre eux, que des relations strictement professionnels. Et puis, son cœur avait chaviré pour les beaux yeux d’un avocat à Detroit. Un Theodore qui lui avait tenu tête quand elle avait tenté de lui arracher les vers du nez. Un Theodore qui l’avait invitée à boire un verre quand elle s’était indignée des fausses informations qu’il lui avait glissé à l’oreille. Un Theodore qui l’avait embrassée quand elle avait voulu corriger son article pour rectifier la vérité. Elle en avait été amoureuse. Elle qui ne s’était jamais particulièrement intéressé à l’amour, aux relations, à la vie de couple, s’était imaginé un futur parfait dans ses bras. Un avenir radieux avec cet être complice pour qui elle avait eu du respect.

« Vous ne pouvez pas parler de tueur en série dans votre article tant que nous n’avons aucune preuve. Ça ne ferait que semer la terreur parmi les habitants de la ville et c’est la dernière chose que nous souhaitons, vu ? » Casey ouvre la bouche, prête à protester mais elle se ravise. Le conseil est avisé. Fait sens. Elle grimace, se frotte le sourcil et finit par acquiescer, à contre cœur. « Très bien. Mais dans ce cas, je parle de la vitre laissée ouverte et de la mise en scène. Je veux dire, la mise en scène est quand même un élément important, ça fait directement écho à la mythologie nordique, on ne peut pas laisser ça passer à côté. Et puis, qui sait, si c’est bien un tueur en série, peut-être que votre homme paniquera à l’idée qu’on sache que c’est un expert dans le domaine ? » Il y a une hésitation appuyée du côté des flics et Casey leur accorde quelques minutes pour délibérer un peu plus loin. Elle en profite pour tirer son portable de son sac, vérifier l’heure et lire le message de son patron qui a cherché à la joindre, plus tôt. Elle sait qu’il va tirer la gueule. Qu’il ne va pas être content qu’elle ait déjà été le centre de l’attention de tout le monde par ses méthodes. Mais elle sait aussi qu’il va avoir un large sourire devant toutes ses trouvailles. De véritables trésors. Les deux policiers reviennent et son sourire s’élargit. Son article, elle peut déjà le voir sur les gros titres.

Et puis, Theodore avait disparu. Sans laisser de trace, sans un au revoir. Sans rien. Juste parti. Comme envolé. La laissant, elle et son cœur brisé. Elle avait voulu le haïr sans y parvenir. Avait voulu le détester, le traquer, mais n’avait rien obtenu. Et puis, l’inquiétude avait gagné sa place au fond de son âme. Theodore n’avait pas pu disparaître comme ça. Sans rien dire, à personne. Elle s’était refusé à l’idée, avait creusé de son côté. Et la réponse était survenue sous la forme d’agent de police en uniforme, un beau matin d’hiver. Le froid s’était engouffré dans sa maison au même rythme qu’il avait pris place dans l’ensemble de son être. Theodore avait été retrouvé. Décédé. Victime de l’un des criminels qu’il avait aidé à faire mettre derrière les barreaux. Et dans sa poche était restée la bague qu’il avait acheté, quelques jours plus tôt et qu’elle n’avait jamais eu le temps de voir. Alors, seulement, elle s’était autorisée à pleurer.

Et derrière l'écran, c'est qui ?

Salut ! T'es un petit curieux, je sais, tu veux tout savoir sur moi. Alors, moi c'est manon, ou ghost.writer (ou gw) et j'ai 21 ans. Je viens de lyon. Je suis dispo 2/7 pour RP. Et la question à un million, comment j'ai connu le forum ? Grâce à wolf chérie I love you.


_________________
always come back for you ≈ baby if you wanna leave, come to california, be a freak like me, too. screw your anonymity, loving is me is all you need to feel like i do. we could slow dance to rock music, kiss while we do it, talk till we both turn blue


Dernière édition par Casey Wilde le Jeu 3 Nov - 20:55, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nick Rayes
Admin
avatar

Messages : 212
Date d'inscription : 23/10/2016
Age : 28
Localisation : derrière un criminel

MessageSujet: Re: casey » warm me up   Mer 26 Oct - 22:14

Bienvenue et bon courage pour ta fiche Smile

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pdphiladephie.forumactif.com
Casey Wilde

avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 26/10/2016

MessageSujet: Re: casey » warm me up   Mer 26 Oct - 22:34

Merciiii ma belle I love you
je ferai ma fiche demain si j'ai le temps après le boulot ^^

_________________
always come back for you ≈ baby if you wanna leave, come to california, be a freak like me, too. screw your anonymity, loving is me is all you need to feel like i do. we could slow dance to rock music, kiss while we do it, talk till we both turn blue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nick Rayes
Admin
avatar

Messages : 212
Date d'inscription : 23/10/2016
Age : 28
Localisation : derrière un criminel

MessageSujet: Re: casey » warm me up   Ven 28 Oct - 0:18

J'adore le début de ta fiche :-) vivement la suite et vivement qu'on rp :-)

PS : j'aime la dedicasse "Wolf chérie <3 " je t'adore aussi <3

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pdphiladephie.forumactif.com
Casey Wilde

avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 26/10/2016

MessageSujet: Re: casey » warm me up   Jeu 3 Nov - 20:56

Merci chou I love you

Tu sais que je t'adore Razz !

Bon sinon -tu le sais déjà mais voilà- fiche terminée Smile

_________________
always come back for you ≈ baby if you wanna leave, come to california, be a freak like me, too. screw your anonymity, loving is me is all you need to feel like i do. we could slow dance to rock music, kiss while we do it, talk till we both turn blue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nick Rayes
Admin
avatar

Messages : 212
Date d'inscription : 23/10/2016
Age : 28
Localisation : derrière un criminel

MessageSujet: Re: casey » warm me up   Jeu 3 Nov - 21:13

BIENVENUE A TOI:

Pauvre Casey Sad En tout cas j'adore la façon que tu as écrit ton perso, ça laisse énormément de possibilité, tout en montrant le caractère de Casey.

Hello, félicitation, tu es donc validé. Maintenant tu vas pouvoir t'installer tranquillement à Philadelphie. Tu peux aller effectuer tes demandes de liens
, et également des demandes deRPs. Tu peux aussi faire une demande de métiers. Une fois fait tu pourras débuter tes Rps.

Au plaisir de te rencontrer, amuse toi bien et si tu as quoi que se soit à demander n'hésite pas une seule seconde.

DEV NERD GIRL


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pdphiladephie.forumactif.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: casey » warm me up   Ven 4 Nov - 20:20

Avec un peu de retard bienvenue Wink
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: casey » warm me up   

Revenir en haut Aller en bas
 
casey » warm me up
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Palette 88 warm ou palette 28 shadow neutral de CS?
» palette royal asset warm eyes collec' noel 2007
» Warm Soul
» Warm Bodies
» Palette Coastal Scents

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Philadelphie :: Dossier du personnels :: Candidatures :: Candidatures acceptés-
Sauter vers: